Phosphore

DE LA NAISSANCE DU GROUPE... A AUJOURD'HUI

PHOSPHORE c’est du Rock 100% Français !

 

12211177_548844318596510_1781797625_o R

 

Dans un style très personnel, PHOSPHORE évolue dans la mouvance du Rock Alternatif et Indépendant, mêlant riffs accrocheurs et lignes mélodiques aux influences éclectiques.

Avec une énergie et une émotion tout en nuances, PHOSPHORE pose un regard lucide sur le monde d’aujourd’hui.

Le groupe fustige la pensée unique et le politiquement correct au travers de textes souvent impertinents, miroirs de notre société et des préoccupations de chacun.

Usant d’un humour qui n’apparaît pas toujours à la première écoute, PHOSPHORE distille également quelques chansons à la poésie poignante sur des sujets graves.

Sans fioritures inutiles et dans une grande cohésion, les instruments participent au dialogue tout en laissant de l’espace à la voix, créant une atmosphère qui nous plonge dans un univers d’où l’on ne ressort jamais indifférent.

Créé en 2012 en région Toulousaine, PHOSPHORE a publié « Toxique » en 2014, son premier album studio 12 titres, bien accueilli par un public intergénérationnel.

Mais pour le groupe, libre de tout diktat mercantile, la véritable démarche artistique consiste à surprendre, à aller là où le public ne l’attend pas forcément.

Aussi, après le départ de Nicolas Dayries en 2015, plutôt que de poursuivre tranquillement la voie tracée par le premier album, PHOSPHORE décide de tout bousculer, à commencer par la configuration du groupe : autour de Julien Vaudon, Phil et Robin Jové, les piliers fondateurs, Marine-Gaëlle Guerchet devient la nouvelle voix de PHOSPHORE, apportant désormais sa touche féminine à l’univers musical du groupe !

Ces choix traduisent la volonté du groupe d’exprimer une palette émotionnelle plus large, tant au niveau de la musique que des textes et de l’interprétation.

« PHOSPHORE : produit chimique hautement inflammable, le phosphore évoque également le fonctionnement cérébral. Ce nom colle parfaitement au groupe qui met le feu sur scène tout en invitant à la réflexion. »  La Dépêche du Midi